Lettre ouverte au Quotidien du Pharmacien

Nous sommes surpris et déçus de découvrir votre soutien à la récente démarche de « 60 millions de consommateurs » dans votre Numéro du 3224 du 10 décembre 2015 et de contribuer ainsi à :

  • La destruction des emplois directs et indirects de l’industrie pharmaceutique homéopathique et de leurs filières d’approvisionnements,
  • A l’affaiblissement des Officines qui font encore un effort pour contribuer à l’accès aux soins homéopathiques à travers leurs conseils et leurs préparatoires,
  • A une communication inexacte et inappropriée sur l’Homéopathie auprès des Professionnels de Santé donc auprès du Grand Public,
  • De sous-entendre l’inefficacité de cette médication pourtant officiellement reconnue par le Gouvernement et qui dispose d’Autorisation de Commercialisation à l’instar de tous les autres médicaments auprès des Professionnels de Santé, dont nous savons tous déjà que leur formation initiale sur le sujet ne dépasse pas quelques heures en Facultés.
    Alors même que, pour vous-mêmes, pour 60 MDC ou bien d’autres, nous restons continuellement disponibles pour échanger et éviter que des Images d’Epinal surannées continuent de survivre au XXIe siècle.
    Nous estimons qu’un travail aussi peu documenté, n’est « ni fait ni à faire » et nous ne sommes pas certains que cela grandisse la profession de Journalistes, mission au demeurant très importante pour notre société civile.
    Pourquoi dans un contexte économique actuel extrêmement délicat et d’équilibres financiers officinaux terriblement malmenés devrions-nous subir, de surcroît injustement, des attaques supplémentaires de la part du Quotidien du Pharmacien ?
    Nous ne comprenons pas cette démarche contraire au bon sens, à l’intérêt du Patient et à un travail journalistique de qualité que nous constatons habituellement dans votre hebdomadaire.

P.-S.

Stéphane LEHNING Vice Président SNPH