La place de l’homéopathie en France

En France, les médicaments homéopathiques sont de plus en plus utilisés et appréciés par le Grand Public. En 2010, 27 millions de Français ont recours aux médicaments homéopathiques.

53% de la population française ont recours à l’homéopathie [1]. Parmi les foyers utilisateurs des médicaments homéopathiques, 53% l’utilisent pour les adultes, 45% pour les enfants et 10% pour les animaux de compagnie.

Les Français ont recours à ces médicaments car ils sont principalement sûrs (84% des raisons invoquées), naturels (65%), efficaces et pratiques (48%)1.

Ces médicaments sont prescrits régulièrement par plus de 13 000 médecins dans la plupart des pathologies chroniques et aiguës traitées en médecine de ville (sphère ORL, traumatologie, stress et anxiété, allergies, douleurs articulaires, problèmes digestifs, dermatologie).

L’utilisation de médicaments homéopathiques à l’hôpital reste encore confidentielle. Pourtant, de plus en plus, des professionnels de santé hospitaliers constatent qu’elle peut faire partie intégrante du système de soins, notamment dans les services de gynéco-obstétrique. Ces médicaments sont également utilisés en accompagnement des traitements de pathologies lourdes afin de diminuer les effets secondaires des traitements conventionnels et améliorer la qualité de vie des patients.

Les médicaments homéopathiques sont aussi très souvent conseillés en 1re intention par les pharmaciens d’officine et leur équipe, qui ont pour la plupart effectué une formation spécifique en homéopathie. Depuis le 1er juillet 2008, 34 médicaments homéopathiques de médication familiale sont également en accès direct dans les officines.

La France détient un véritable leadership mondial en homéopathie sur le plan scientifique, réglementaire, médical, pharmaceutique et industriel.

100% des médicaments homéopathiques vendus en France sont fabriqués sur le territoire national. Ces médicaments sont fabriqués soit sur des sites de production et des établissements de préparation et distribution soumis aux Bonnes Pratiques de Fabrication et autorisés par l’Agence du Médicament (ex-AFSSAPS), soit dans les préparatoires des pharmaciens d’officine soumis également aux Bonnes Pratiques de Fabrication.

Aujourd’hui les laboratoires pharmaceutiques homéopathiques adhérents au SNPH sont : Ferrier (Arkopharma), Homéopathie Rocal (Groupe Lehning), et Weleda. Ces laboratoires se consacrent au développement du médicament homéopathique.
L’industrie pharmaceutique spécialisée dans le médicament homéopathique en France est le premier producteur mondial. Elle compte 40 sites de production et établissements de préparation et distribution répartis sur le territoire français.

Les laboratoires pharmaceutiques homéopathiques sont des entreprises familiales à capitaux indépendants.

Ils emploient 3 500 personnes sur les 107 000 [2] exerçant en France dans le secteur pharmaceutique, soit 3% des emplois du secteur pharmaceutique français. La grande majorité de ces emplois se situe dans les secteurs de la production et de la distribution avec une répartition sur l’ensemble du territoire national.

Par ailleurs, on estime à près de 4 500 le nombre d’emplois indirects (cf. sous-traitants) en France, induits par les laboratoires homéopathiques [3].

Notes

[1] Etude patients IPSOS – Echantillon national représentatif de 1200 personnes âgées de 18 ans et plus – Juin 2010(vs 39% en 2004)

[2] Selon le LEEM, éléments chiffrés 2011

[3] Sur la base des données du seul périmètre de l’entreprise BOIRON